Nos libertés sont-elles en danger ?

Options d'événement

Invités confirmés

Nos libertés sont-elles en danger ?

Nos libertés sont-elles en danger ?

Monique Canto-Sperber, philosophe libérale plutôt de gauche (ainsi se reconnait-elle par opposition à un libéralisme indifférencié ou à un libéralisme conservateur) semble vouloir nous avertir des dangers qui menacent nos libertés (individuelles, politiques, économiques, sociales). C'est en l'écoutant ce jeudi 2 mai 2019 dans les invités du Matin (France Culture) que j'ai souhaité rapporter ses propos, et les mettre en discussion dans nos échanges.

 

Question du journaliste (Florian Delorme) : En quoi nos libertés sont-elles menacées ?

> Quelques unes des réponses (résumées) de Monique Canto-Sperber : La crise sociale (l'anomie) met directement en danger nos libertés:

> par l’Etat policier qui se durcit

> par la captation de l'espace public des manifestants et par les collusions qui se dessinent entre black block et Gilets Jaunes

> Par la surveillance électronique (et les fichiers qui vont avec) qui se généralisent.

> Par la normalisation des comportements, des bien pensances.

> La fluidité sociale qui se restreint (ascenceur social, élitisme du système éducatif et politique)

> Par les replis identitaires, l’esprit communautariste, le cloisonnement des classes sociales qui fragmentent les espaces autrement communs

> Par les politiques qui jouent sur les clivages sociaux et les questions identitaires liés à l'économie, la religion, les classes sociales,

 

Question du journaliste : Entre liberté économique et liberté politique, ces deux formes de libéralisme sont-elles conjointes ? L'une doit-elle limiter l'autre ?

> Réponse de l'intéressée (résumé) : 

>> Toutes les libertés sont liées les unes aux autres, la liberté économique est essentielle, mais elle est un moyen, car elle peut être utilisée comme un moyen d'asservissement. La question essentielle porte sur la finalité : quelle société libre voulons-nous construire ensemble ? La liberté indexée sur la seule question économique est purement dogmatique. Mais le libéralisme est une philosophie, elle plaide pour une société libre où chacun se trouve en capacité de choix, en capacité d'évolution.

> Citant Carlo Rosselli (1899-1937) : la clé du libéralisme c'est savoir comment la liberté peut arriver dans la vie des plus pauvres.

 

Parlons-en lors de notre prochain débat: comment penser la liberté dans un monde qui, de toutes façons, devient de plus en plus contraint ? Quelles questions qui s'ajouteront aux vôtres :

- La liberté est-elle en danger ?

- La liberté peut-elle contribuer à corriger les excès de la liberté ?

- Le libéralisme est-il une philosophie (pose-t-elle les limites de ses contradictions) ?

- La liberté s’érige-t-elle comme un dogme par la simplicité de ses slogans ?

 

Ressources : 

Monique Canto-Sperber. Mettre le curseur de la radio sur 18mn. L'invité des Matins. France Culture.

Le vrai libéralisme, c'est faire en sorte que chacun ait accès à des ressources de liberté". Canto-Sperber invitée de Caroline Broué (2017) France Culture.

Pourquoi le libéralisme n’est pas le laissez faire ? Article de M. Canto-Sperber dans En Temps Réel.

Le combat pour les libertés publiques à la fin du Second Empire. François Saint-Bonnet (Historien). Article dans Juspoliticum

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus