Sujet choisi parmi les propositions.

Options d'événement

Invités confirmés

Sujet choisi parmi les propositions.

Le sujet sera choisi parmi les questions proposées par les participants

 

Par un vote ou un échange ouvert, on retient la question qui semble motiver l'attention des participants présents.

- On cherche à dégager les enjeux de la question : en quoi il y a problème (sur un plan existentiel, relationnel, social, politique) et quelle dimension de vérité et d'éthique elle mobilise.

- De fait, nous faisons philosophie par la capacité à questionner les raisons par lesquelles on pense.

- La formule traditionnelle des cafés philo où un participant souhaite proposer une question à l'avance est ouverte, il suffit de la proposer et de l'introduire en une poignée de minutes le jour venu (on l'inscrit dans l'agenda).

 

Pour info, cette semaine, je suis tombé sur une conférence de Catherine Audard. Philosophie Morale et politique.

L’individu capable : un changement de paradigme. (Accéder à sa conférence ici. Février 2022)

 

Il s'agit d'une justification sur l'idée de dotation initiale (ou de prédistribution), qui est une autre manière de penser la justice sociale (ou une autre forme de revenu sans condition)

 

L'individu capable est pensé comme "autonome" (y compris s'il est dépendant), c'est-à-dire qu'il est "expert" de lui-même, il est responsable de ses besoins, de sa santé, de ses pensées. Il n'est pas un assisté, ignorant, sans expérience et sur lequel s'exerce la domination du corps social et qui attend de lui sa soumission, son silence, de porter la culpabilité de sa situation. L'individu capable n'est pas un consommateur passif qui subtilise ce qu'il peut de la société qui le rejette.

 

Catherine Audard s'inscrit dans les pas de John Rawls en faisant suite à Amartya Sen (capability)

 

Quelques ressources

L’individu capable : un changement de paradigme. La conférence en question ici)

- Après sa conférence, Catherine Audard répond à des objections bien ciblées que lui adresse un auditoire averti.

Approche de la justice sociale par Amartya Sen. Geneviève Fontaine - UP de Marseille (Une conférence très complète et intéressante)

 

La semaine passée

Nous sommes arrivés à la question : Vérité, en vue de quoi parle-t-on ?

En effet, témoignage a été fait où des professionnels (notamment dans l'industrie pharmaceutique) ne respectaient pas les procédures de confection des produits et ne semblaient guère s'en accommoder, alors que les conséquences qui peuvent s'ensuivre ne sont pas anodines.

> Il y a eu donc toute la question de la vérité : qu'est-ce qu'un chose vraie ? Jusqu'où peut-on cerner la ou une vérité ? Peut-on distinguer les vérités objectives de celles "subjectives" ? Et comment la "vérité" nous engage dans notre rapport à autrui, à la société ? On perçoit bien qu'une société "sans confiance" n'est pas "tenable", elle renvoie à l'idée de guerre de tous contre tous. D'où la question, en vue de quoi parle-t-on si ce n'est pour se soucier d'un rapport à la vérité et à autrui ?

 

Forum du sujet ici.

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

Lieu d'accueil de nos cafés philo en transit : Chez Réginald, n°10 impasse Mon-Idée à Thonex (Suisse)

à 100 mètres de la frontière Mon-Idée d'Ambilly.

Accueil dès 18h45 pour se mettre en place. Débat à 19h00

Autres éléments d'accueil

On vient avec sa boisson et/ou son panier à partager + ses couverts, son auge.

En effet, on limite les mouvements vers la cuisine et notre impact sur l'environnement.

> On prend soin de l'endroit et on le laisse propre et rangé après usage.

 

Transport

Depuis Genève : Bus 32, 37 arrêt : Mon Idée

Depuis Annemasse : Tag n°3, arrêt : Edelweiss ou Martinière (douane Mon-Idée) Google map ici

Si vous venez en voiture, merci de vous parquer dans la rue Mon-Idée (et non dans l'impasse)

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

Un grand merci à Reginald pour son accueil à nouveau.

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

Règles de base du groupe

- La parole est donnée dans l'ordre des demandes, avec une priorité à ceux qui s'expriment le moins.

- Chacun peut prendre la parole, nul n’y est tenu.

 

Pour limiter les effets de dispersion dans le débat

- On s'efforce de relier son intervention à la question de départ, de mettre en lien ce que l'on dit avec ce qui a été dit.

- Pour favoriser une circulation de la parole, de sorte à co-construire le débat avec les autres participants, on reste concis.

- On s'attache davantage à expliquer la raison de sa pensée, plutôt qu’à défendre une opinion.

- On s'efforce de faire progresser le débat.

- Concrètement, on évite de multiplier les exemples, de citer de longues expériences, de se lancer dans de longues explications, mais on va au fait de son argumentation.

 

---------------------------------------------
René Guichardan, café philo d'Annemasse.

Lien vers les sujets du café philo d'Annemasse, ici.

> Lien vers notre forum anti-covid, anti complotisme ici.

> Déclaration de principe pour une dispute saine sur le group Telegram à propos de la gestion Covid du gouvernement. En accès libre ici (pdf)

Déclaration de principe du Groupe d'action contre la gestion covid du gouvernement sur Telegram, en libre accès ici (pdf).

v

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus