Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur: Mot de passe:

» Voir la page de ce groupe

  • Page:
  • 1

SUJET: Les démocraties ont-elles un avenir, sujet du 25.11.2013, présenté par René

Les démocraties ont-elles un avenir, sujet du 25.11.2013, présenté par René il y a 7 ans 6 mois #1

  • René G.
  • ( Modérateur Global )
  • Portrait de René G.
  • Hors ligne
  • Modérateur
  • Des problèmes avec le site ? contactez-moi. Merci.
  • Messages: 847
  • Remerciements reçus 48
Chers-es amis-es, chers-es philosophes,

Notre prochain sujet questionne la politique, non à la façon des politiciens hargneux et arrogants qui se mettent en spectacle aux mépris des populations, mais à la façon de citoyens-apprentis-philosophes soucieux de se représenter un avenir : « Les démocraties ont-elles un avenir ? ». C’est le titre de notre prochain sujet, il m’est inspiré par l’échange entre deux philosophes, Pierre Manent et Michaël Foessel, invités de la Grande Table (France-Culture) cette semaine (cliquer ici)

En deux mots, les valeurs de droite et de gauche n’ont plus rien à voir avec leurs origines et la lutte des classes qui les ont ordonnées, elles n’ont plus rien à voir avec les pratiques économiques et sociales actuelles, elles ne peuvent plus être opérantes dans le monde global devenu le nôtre aujourd’hui.
Alors se posent les questions : quel avenir pour nos sociétés, quel projet ? Une vision commune peut-elle encore faire consensus ? Un cadre de valeurs peut-il être prédéfini ? Peut-on faire tenir ensemble toutes les libertés ?

En reprenant des analyses présentées lors de l’émission, je vous propose d’explorer les questions qu’elles posent, quitte ensuite à mieux définir la « tension philosophique » qui retiendra notre attention.

Je suis conscient de ne pas poser directement une problématique philosophique (un couple de notions ou des contradictions que l'on met en dialogue), mais à charge pour nous de faire émerger une ou des problématiques lors de nos échanges. Notre apprentissage à philosopher réside également dans cet effort à chercher les questions qui se posent.

Merci par avance de vos contributions.
Dernière édition: il y a 7 ans 4 mois par René G..
Merci de vous enregistrer pour avoir accès à cette page, ou de contacter l'administration.

Les démocraties ont-elles un avenir, sujet du 25.11.2013, présenté par René il y a 7 ans 6 mois #2

  • René G.
  • ( Modérateur Global )
  • Portrait de René G.
  • Hors ligne
  • Modérateur
  • Des problèmes avec le site ? contactez-moi. Merci.
  • Messages: 847
  • Remerciements reçus 48
Autres idées entendues lors de l'émission :
Le projet européen (ou le mondial, s'il en est) est un processus qui exerce sa pression et avance en contraignant les peuples. De fait, le projet européen n’est pas un projet, mais une marche vers un avenir incertain que personne ne prend la peine de « prédéfinir », nous marchons vers un horizon non voulu, non désiré, non souhaité.

Selon Pierre Manent, les hommes politiques ont perdu une responsabilité devant le corps civique.
Pierre MANENT :
« Il y a une question fondamentale que les hommes politiques doivent toujours poser : où réside leur légitimité ? »
« Les accusations entre les partis deviennent de plus en plus dérisoires dans la mesure où c’est notre vie commune qui fait de plus en plus défaut. »
Dernière édition: il y a 7 ans 6 mois par René G..
Merci de vous enregistrer pour avoir accès à cette page, ou de contacter l'administration.

Les démocraties ont-elles un avenir, sujet du 25.11.2013, présenté par René il y a 7 ans 6 mois #3

  • René G.
  • ( Modérateur Global )
  • Portrait de René G.
  • Hors ligne
  • Modérateur
  • Des problèmes avec le site ? contactez-moi. Merci.
  • Messages: 847
  • Remerciements reçus 48
Quelles idées et questions entendues lors du débat :

- Est-ce qu’on confond « démocratie » et « système économique » ?
- Est-ce les formes de démocratie qui sont mises en question (représentatives, proportionnelles, directes, etc. ) ou l’économie ?
- Il y a un décrochage entre les populations et les instances gouvernantes.
- Par quoi peut-on remplacer les démocraties ?
- Si les démocraties étaient vraiment mises en pratique, il n’y aurait pas de problème.
- Les médiocraties, les partitocraties, les bêtitocraties ont-elles un avenir ?
- L’histoire montre que les peuples peuvent se choisir des dictateurs.
- Aujourd'hui grâce à internet, nous pourrions organiser nos démocraties de façon plus ouverte et directe.
- A Athènes, seuls les athéniens gouvernaient, proposaient des lois et votaient, c'était une forme de démocratie élective.
- D'après les interventions, il suffirait de changer de régime, éventuellement de faire démocratie autrement pour n'avoir plus de problème, mais en sommes-nous sûrs ?
- Connaissons-nous le problème que nous souhaitons résoudre ?
- Tous les pays, et quels que soient leur régimes, sont affectés par la mondialisation.
- Tous les pays sont dirigés par les "possédants" (les financiers) lesquels prêtent selon leurs conditions.
- Rien ne remonte d'en bas, tout est dirigé du haut vers le bas.
- Peut-on être gouverné (ou se gouverner) par d'autres valeurs ?
- En Suisse, les citoyens, par voie de référendum, peuvent lancer des initiatives de vote.
- En quoi la démocratie est-elle nécessaire au fonctionnement d'un pays ?
- Est-ce que l'on confond "démocratie" et "valeurs républicaines" ?
- Nous ne sommes plus dans la démocratie mais dans l'individualisme.
- Ce ne sont pas des élites qui nous gouvernent mais des assoiffés du pouvoir, ces derniers ne connaissent qu'un seul langage, la violence du pouvoir.
- Les gens de pouvoir ont besoin de moyens, ceux qui ont les moyens, ce sont les financiers et les C.A. Ces derniers encouragent ou financent les programmes qui les intéressent.
- Gandhi a gagné l'indépendance de son pays autrement que par la violence et par l'argent.
- La conscience professionnelle et personnelle de chacun doit être questionnée, les dérives et la corruption ont besoin d'une chaîne ininterrompu de relais, et à chaque niveau de la société.
- Il semble en fait que nous ne savons pas "interpréter" la "mondialisation".
- Je ne pense pas que la lutte des classes soit terminée, mais la modernité a individualisé l'individu des classes ouvrières, moyennes et intermédiaires, lesquelles n'ont alors plus aucune cohérence ou "d'intérêts communs reconnus". Par contre, les grands bourgeois sont toujours très cohérents et ils continuent à augmenter leurs parts de PNB.
- Où sont ceux qui lisent la société et la projettent vers ce quoi on aimerait qu'elle soit ?

...etc. Prise de notes partielles, merci de votre compréhension, à vous d'ajouter les idées qui ont retenu votre attention, ou de réagir à l'une des interventions ci-dessus.
Dernière édition: il y a 7 ans 6 mois par René G..
Merci de vous enregistrer pour avoir accès à cette page, ou de contacter l'administration.
  • Page:
  • 1
Modérateurs: admin.cafesphilo.org

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus