Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur: Mot de passe:

» Voir la page de ce groupe

  • Page:
  • 1

SUJET: Avons-nous des devoirs moraux envers nous-même, ou seulement envers autrui ? Marie-Thérèse. Sujet prévu pour lundi 26.06.2017

Avons-nous des devoirs moraux envers nous-même, ou seulement envers autrui ? Marie-Thérèse. Sujet prévu pour lundi 26.06.2017 il y a 2 ans 7 mois #1

  • René G.
  • ( Modérateur Global )
  • Portrait de René G.
  • En ligne
  • Modérateur
  • Des problèmes avec le site ? contactez-moi. Merci.
  • Messages: 740
  • Remerciements reçus 33
Merci Marie-Thérèse pour ton sujet ci-dessous :
Avons-nous des devoirs moraux envers nous-même, ou seulement envers autrui ?

"Imaginez-vous un monde dans lequel vous pourriez être jugé "immoral", pour vos actions non seulement à l'égard des autres, mais aussi de vous-même. Qui aimerait vivre dans un tel monde , où aucune de vos activités, fût-elle la plus solitaire, n'échapperait au jugement moral? C'est pourtant ce que propose aujourd'hui l'éthique , largement ralliée aux thèses maximalistes d'un Aristote, .... d'un Kant , pour qui nous avons des devoirs moraux à l'égard d'autrui, comme de nous-même." (Ruwen Ogien - philosophe, décédé en mai de cette année)

Ruwen Ogien prône une éthique minimaliste qui se limite "au souci de ne pas nuire délibérément à autrui." R. Ogien base sa prise de position sur l'impossibilité qu'il y aurait , selon lui, à s'accorder raisonnablement sur ce qu'est " une vie bonne". Pour lui, il y a une asymétrie entre le rapport à soi et le rapport à autrui. Seul le deuxième revêt une importance morale, (par exemple, ne pas risquer sa santé relève de la rationalité, ou d'un principe de prudence, et non pas d'une question morale.) Le philosophe exclut aussi de son éthique minimaliste le paternalisme, qui conduit à faire du bien aux autres sans leur demander leur avis.
Parmi les droits (car il faut bien parler de "droits envers soi-même") revendiqués par ce philosophe, on peut citer:
droit à la prise de stupéfiants, aux pratiques sado-maso entre adultes consentants, à l'euthanasie ....à mettre en jeu sa dignité ...

A contrario, pour Kant par exemple, le fondement du devoir envers soi-même, c'est l'humanité de sa propre personne, une personne douée de liberté, et capable d'obligations envers elle-même. (Pour Kant, l'estime de soi est un devoir.)
De même pour Descartes: l'estime de soi touche directement à la morale (Une relation harmonieuse avec soi-même entraîne une relation harmonieuse avec autrui.)

Citations:
"Si par caprice, par mélancolie, ou pour toute autre raison, je compromets ma vie, ma santé, ma raison, la maladie, la folie ou la mort qui en découleraient peuvent devenir des crimes." (Victor Cousin, philosophe, 19ème siècle)

"L'amour de soi, sans être toujours coupable, est source de tout mal." (Kant)

"Le moi est haïssable." (Pascal) Paul Valéry fait remarquer malicieusement qu'il s'agit sans doute du moi des autres!!

Quelques références:
- Ne pas nuire aux autres, rien de plus. Ruwen Ogien, Article dans Le Monde de Roger-Paul Droit.
- Ethique minimale. Wikipedia.
- L'Ethique aujourd'hui: maximaliste et minimaliste.. Jérôme Ravat. Article de Le Cairn.
- Peut-on imposer une morale. Conférence et article de Ruwen Ogien. Asso. La liberté de l'esprit.
- La honte pour soi est une honte devant autrui. Sartre. Philosophie.com
- La réponse de Michael Sandel à Ruwen Ogien. La Biblio du Nouvel Obs.
Dernière édition: il y a 2 ans 6 mois par René G..
Merci de vous enregistrer pour avoir accès à cette page, ou de contacter l'administration.
  • Page:
  • 1
Modérateurs: admin.cafesphilo.org

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus