Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur: Mot de passe:

» Voir la page de ce groupe

  • Page:
  • 1

SUJET: Quels rapports entre le regard d'autrui, la honte, et les normes et codes sociaux ? Sujet présenté par Marie-Thérèse le

Quels rapports entre le regard d'autrui, la honte, et les normes et codes sociaux ? Sujet présenté par Marie-Thérèse le il y a 2 mois 3 semaines #1

  • René G.
  • ( Modérateur Global )
  • Portrait de René G.
  • Hors ligne
  • Modérateur
  • Des problèmes avec le site ? contactez-moi. Merci.
  • Messages: 733
  • Remerciements reçus 33
Quels rapports entre le regard d'autrui, la honte, et les normes et codes sociaux ?

Ce sont, pour une bonne part, des normes et codes sociaux qui définissent ce qu'est la dignité d'un homme, et partant, qui formatent le sentiment de honte. Or ces codes et normes varient selon les peuples, leur culture, les modes, les mythologies, les croyances ... Mais la honte est aussi un affect intimement lié aux premiers conflits psychiques d'un enfant. Elle est toujours une atteinte à l'image de soi. Elle est donc universelle. Universelle, certes, mais quasiment jamais nommée dans la littérature (sauf chez Annie Ernaux, Gombrowitcz ...) un peu dans la psychologie.

La philosophie, quant à elle, s'est saisie depuis longtemps de son corollaire, le poids du regard d'autrui, mais a négligé la honte " ce tourment incessant qu'est la transformation d'un sujet en objet , ... ce tourment de base essentiel ... qui nous vient des limitations que nous impose un autre homme, du fait que nous étouffons, suffoquons dans l'espace resserré et rigide où l'imagination d'autrui nous enserre. (W. Gombrowics, 1937)

Voici ce que J-Pierre Martin dit de ce "tourment": "Enfants de riches ou de pauvres, petits-bourgeois, Juifs, homosexuels, issus d'une famille inavouable, provinciaux mal dégrossis,embourbés dans notre naissance peu reluisante,ou écrasés par notre excès d'héritage, tourmentés par nos mille et une histoires de vexations, d'avanies (voire de pogroms, de têtes tondues, d'épuration ...) nous avançons masqués, au coude à coude, tels les personnages divers d'un Grand Livre des blessures originelles. L'un a honte d'être français, l'autre d'être métèque... L'un a honte d'être grand, l'autre d'être petit... L'un est embarrassé de son nez, l'autre de ses pieds... Honte de soi, des autres , des proches, des parents, du milieu ambiant, du pays, des compatriotes... La honte apparaît comme la chose du monde la mieux partagée, et cependant ici chacun est seul. (J-Pierre Martin. Le livre des hontes.)

Pour Sartre, personne n'est honteux dans l'absolu. La honte, c'est l'envie de disparaître aux yeux d'autrui. "C'est le sentiment de honte qui fait surgir autrui dans le monde". Sartre donne l'exemple du voyeur qui espionne par le trou de la serrure: "Il ne réalise d'abord pas son geste, or, tout à coup, il imagine que quelqu'un le voit, et devient honteux. .... J'ai honte de moi dès que j'apparais à autrui; autrui est le médiateur indispensable entre moi et moi-même. Autrui me fige, ... il me rend objet."
On peut en outre avoir honte d'autrui, pour autrui, voire honte des gens qu'on aime , honte d'avoir honte!

"La honte est une blessure grave de l'estime de soi, mais elle a quelque chose de plus grave encore, car elle est liée à notre personne, pas seulement à notre comportement: on se culpabilise de ce que l'on a fait, mais on a honte de ce que l'on est". (FR. culture ,Christophe André)

Ruwen Ogien (La honte est-elle immorale?) a une approche un peu différente, et assez singulière, de la honte: "Tout en étant accompagné de souffrance, le sentiment de honte, compris avec justesse ... peut constituer une composante importante de nos décisions d'ordre éthique, et un puissant levier pour la gestion de la vie bonne".

Champ sémantique élargi:
embarras - gêne - ridicule - humiliation - déshonneur - indignité - vergogne - mourir de honte .....

Quelques questions:
1) Pourquoi sommes-nous si vulnérables face aux normes sociales?
2) Pourquoi la honte est-elle dans le camp des victimes, alors qu'elle devrait être dans le camp opposé?
3) Le sentiment de honte peut-il avoir des aspects positifs ?

Ressources.
- La honte. France culture. (Christophe André, 5 min.)
- La honte. Les pieds sur terre. France Culture.
- Sartre et autrui - La philo.
- La honte est-elle immorale? Magazine des sciences humaines.
- A-t-on raison d'avoir honte? Café-Philo Sophia.
- Sentiment de honte et éthique de la vie bonne. Encyclopédie sur la mort.
Dernière édition: il y a 2 mois 2 semaines par René G..
Merci de vous enregistrer pour avoir accès à cette page, ou de contacter l'administration.
  • Page:
  • 1
Modérateurs: admin.cafesphilo.org

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus