Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur: Mot de passe:

» Voir la page de ce groupe

  • Page:
  • 1

SUJET: Entre Freud et Jung que choisir ? Sujet pour lundi 30.09.2019

Entre Freud et Jung que choisir ? Sujet pour lundi 30.09.2019 il y a 2 semaines 5 jours #1

  • René G.
  • ( Modérateur Global )
  • Portrait de René G.
  • Hors ligne
  • Modérateur
  • Des problèmes avec le site ? contactez-moi. Merci.
  • Messages: 724
  • Remerciements reçus 33
Dans un rapport à la connaissance de soi,
Vaut-il mieux donner raison à Jung ou à Freud?


Sigmund Freud (1856 – 1939), médecin neurologue, fonde la psychanalyse sur la base d’une représentation rationnelle et laïque de la psyché humaine.
Carl Gustav Jung (1875 - 1961), psychiatre, psychologue et essayiste. Disciple de Freud, il s’en sépare et fonde sa propre école de «psychologie analytique», aussi connue sous le nom de psychologie des profondeurs. Sa dimension est laïque mais mystico-spirituelle.

Les facteurs historiques et l’importance du présent
Pour Freud, les facteurs historiques de chaque individu par rapport à ses traumas actuels prévalent, aussi bien dans le développement de la névrose que dans celui de la psychose.

Jung relativise la prééminence des facteurs historiques et met l’accent sur la mise en valeur du présent (et du devenir) au détriment du passé, en ce qui concerne le champ d’étude des névroses.
« Je ne suis pas ce qui m’est arrivé, je suis ce que j’ai choisi d’être. » -Carl Jung-

L’idée de complexe
- Freud utilise le terme « complexe » en l’associant à ses théories : Complexe d’Œdipe, de castration, pour expliquer la théorie sexuelle et une certaine économie de la vie psychique.
- Pour Jung, le terme complexe a à voir avec un ensemble de concepts ou d’images émotionnellement chargées qui font lien entre des traumatismes individuels et des archétypes universels.

Parapsychologie et phénomènes cachés
- Jung attachait une grande importance à la parapsychologie et à l’authenticité de phénomènes occultes.
- Freud s’opposait à l’étude de ces questions, considérant qu’ils étaient des systèmes de fuites, de destructuration de la psyché, d’hystérie de la pensée.

« Si deux personnes sont toujours d’accord sur tout, je peux vous assurer que l’un des deux pense pour les deux. » -Sigmund Freud-

Concept de « restes archaïques »
- Pour Freud, les «restes archaïques» ont à voir avec certains contenus inconscients, avec le concept de trace mnésique qu’il a créé.
- D’un autre côté, pour Jung, sur l'idée de restes archaïques, il crée une topologie de l’inconscient différente de celle de la psychanalyse – l’inconscient collectif. À cette fin, il utilise l’analyse des rêves de ses patients, interpréte différents mythes produits par différentes cultures et les ajoute à l’investigation du symbolisme.

Topologie psychique
- Pour Freud, la structure psychique est composée de trois niveaux (en gros): conscient, préconscient et inconscient.
- Pour Jung, ces trois niveaux existent, mais ils ne sont pas structurés de la même manière, ils sont reliés à un inconscient collectif sur plusieurs niveaux (familial, tribal, régional, universel)

Élan vital contre libido
- La libido est selon Freud l’énergie vitale qui englobe tous nos désirs, envies, pulsions. Elle accompagne le développement de l’individu, de la naissance à sa mort. Sa prédominance est génitale, sexuelle, érotique de façon effective ou imaginaire.
- Pour Jung, le concept de libido définit une énergie vitale de nature générale. Elle prend forme dans l’organisme à chaque moment de son évolution. Elle n’est pas uniquement sexuelle, mais est liée à des archétypes qui transcende la personne.

Le transfert
- Freud et Jung conçoivent le phénomène du transfert (moyen par lequel le patient se reconnaît lui-même par identification de sa problématique au thérapeute). Freud pense qu’il devait y avoir une certaine asymétrie où l’analyste sert d’objet, d’écran vide où le patient peut transférer ses fantasmes, figures représentatives, etc. De là commence le travail analytique. Direction unidirectionnelle.
- Pour Jung, le transfert reste le problème central de l’analyse, il définirait la relation thérapeutique basée sur la métaphore de deux corps chimiques différents qui se modifient mutuellement. Ainsi, la relation établie entre patient et psychothérapeute est celui d’une collaboration et d’une confrontation.

Le canapé
- Pour Freud, l’utilisation de l’outil du divan est essentielle. L’analysant est hors de vue de l’analyste.
- Pour Jung, les séances se font face à face, analyste et analysant maintiennent une relation directe constante (pas de divan).

Fréquence des sessions

- Freud soignait strictement ses patients six fois par semaine, à raison de 45 ou 50 minutes chaque séance.
- Carl Gustav Jung assistait ses patients au début deux fois par semaine, à raison d’une heure par session. Proposant ensuite de passer à une séance hebdomadaire dans un traitement habituel de trois ans.

Ressources
- Carl Gustave Jung, le dissident mystique (de Freud). Les Chemins de la philosophie (une série très intéressante)
- Sabina Spielrein. Psychiatre, 1ère femme psychanalyste, élève de Freud et Jung, maîtresse de ce dernier. France Culture.
- La grande traversée : Freud. Une série sur France Culture sur Freud, sa vie et son oeuvre.
- La rupture entre Freud et Jung : la question de l’« occulte » dans la psychanalyse. M. Cazenave. France Culture (2002)
- Entre Freud et Jung. Sciences Humaines
- Jung, ses divergences avec Freud. Psychanalyse en ligne.
- Pourquoi Jung est à la mode ? Psychologie.
- Le rêve de S. Freud à C.G. Jung. Sitemed.
- Freud et Jung : une rencontre inachevée. Cairn Info
- Freud et sa relation à sa mère. Article de Regard conscient.
Dernière édition: il y a 2 semaines 3 heures par René G..
Merci de vous enregistrer pour avoir accès à cette page, ou de contacter l'administration.
  • Page:
  • 1
Modérateurs: admin.cafesphilo.org

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus