Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur: Mot de passe:

» Voir la page de ce groupe

  • Page:
  • 1

SUJET: Peut-on encore croire au Père Noël ? Faut-il y faire croire ? Marie-France introduit notre sujet pour lundi 23.12.2019 + un bref compte-rendu

Peut-on encore croire au Père Noël ? Faut-il y faire croire ? Marie-France introduit notre sujet pour lundi 23.12.2019 + un bref compte-rendu il y a 7 mois 3 semaines #1

  • René G.
  • ( Modérateur Global )
  • Portrait de René G.
  • En ligne
  • Modérateur
  • Des problèmes avec le site ? contactez-moi. Merci.
  • Messages: 782
  • Remerciements reçus 35
Peut-on encore croire au Père Noël ? Faut-il y faire croire ?
Merci Marie-France pour la proposition de ton sujet.

Questionner ce que recouvre le mythe du Père Noël, c'est beaucoup plus que se remémorer ses souvenirs d'enfance. C'est s'interroger sur :
- les mythes et rites de passage.
- le sacré
- le mensonge
- l'imaginaire
- la consommation
- la famille

Marie- France nous propose un article de Gilles Vervisch, philosophe, : Comment ai-je pu croire au Père Noël ? (Accessible ici dans Drive). Article qui pose les questions ci-dessous, et lesquelles inspireront notre échange.

Questions extraites de l'article :
- Pourquoi raconter aux enfants des histoires de Père Noël, d'autant que l'on sait très bien qu'ils découvriront qu'il n'existe pas. Pourquoi donc s'obstiner, de génération en génération, ä raconter ce mensonge ? S'agit-il d'une vengeance ? «Après tout, mes parents m'ont torturé avec ces histoires de Père Noël, il n'y a pas de raison que je sois le seul à souffrir.

- L'important, c'est la fonction éducative de ce mythe. En effet, le Père Noël, officiellement, ne donne de cadeaux qu'aux enfants «sages», sans qu'on sache, d'ailleurs, d'où il peut bien tirer ses informations. Quoi qu'il en soit, cette histoire permet sans doute d'encourager les enfants à suivre les règles que leurs parents tentent de leur inculquer. Comme ils ne sont dirigés que par leurs désirs, on leur promet des cadeaux s'ils obéissent, de même qu'on joue souvent sur la peur pour les empêcher d'être désobéissants. Reste à savoir pourquoi on ne leur promet pas simplement des cadeaux. Pourquoi inventer ce Père Noël?

- On se sert sans doute du Père Noël pour que l'enfant ne remette pas en question les règles que ses parents tentent de lui inculquer. En bref, le Père Noël est un point de vue universel, absolu, et pour tout dire, divin, qui donne du poids à la morale enseignée par les parents. Le salut que l'on promet aux croyants n'est-il pas comparable aux cadeaux qui attendent les enfants sages ? Et y a- t-il plus de raisons de croire en Dieu qu'au Père Noël?

- lorsqu'on se demande : «Comment ai-je pu croire au Père Noël ?», on sous-entend que l'on ne peut plus être trompé, à tel point qu'on s'étonne même d'avoir pu être si crédule pendant quelque temps. On prétend que désormais, on ne peut plus croire quelque chose dont on n'a aucune preuve, ou qui est manifestement faux. Est-il bien vrai que je ne crois plus au Père Noël?

- Combien de nos croyances héritées de l'enfance ne sont-elles pas encore ancrées en nous, et ne dirigent pas notre vie ? La plupart des gens croient ce qu'ils voient, pensent que Napoléon fut empereur, que la Terre tourne autour du Soleil et qu'il ne faut pas tuer son prochain. Mais au fond, qu'est-ce qu'ils en savent ? Certains croient même que Dieu existe, sans parler de ceux qui, tous les ler mai, rendent hommage à Jeanne d'Arc.

- Le gros malin qui a cru bon de déclarer un jour : «Je ne crois que ce que je vois», est-il bien prudent ? Puis-je me fier à ce que je vois plutôt qu'a ce que l'on me raconte ? Les philosophes ont assez montré, et Descartes le premier, que les sens peuvent être trompeurs. La première illusion d'optique venue nous le prouve, comme ce fameux Soleil qui n'est pas si proche de nous qu'il en a l'air. Tout le monde sait donc que les apparences sont trompeuses. Et pourtant, ça n'empêche pas de croire que la table qui est devant moi existe, simplement parce que je la vois, et que je la touche.

- Chacun a, depuis longtemps, admis un certain nombre de vérités, sans jamais avoir pris la peine de remettre en question tout ce qu'on lui a dit et répété. Or, comment puis-je être sûr de ne pas me tromper ? Pour le savoir, il faudrait déjà commencer par se le demander. Le problème c'est que l'on croit être sûr de ce que l'on pense, simplement parce qu'on ne l'a jamais remis en doute. La vraie question n'est donc pas de savoir comment j'ai pu croire au Père Noël, mais plutôt : «Est-ce que je n'y crois pas encore ?»

Ressources
- L'article de Gilles Vervisch. Cliquer ici.
- Gilles Vervisch sur France Culture. Cliquer ici.
- Quelques grammes de philo. Le blog de Gilles Vervisch. Cliquer ici.
- Les rituels d'initiation chez les Baruyas. Conférence de Maurice Godelier (antropologue).
- Les aborigènes, une religion sans dieux. Conférence d'Alain Testart (anthopologue).
- Histoire de la philosophie moderne : De Rousseau à Hegel, les aventures de la liberté. Un cours de Michael Foessel.
Dernière édition: il y a 7 mois 2 semaines par René G..
Merci de vous enregistrer pour avoir accès à cette page, ou de contacter l'administration.

Peut-on encore croire au Père Noël ? Faut-il y faire croire ? Marie-France introduit notre sujet pour lundi 23.12.2019 il y a 7 mois 2 semaines #2

  • René G.
  • ( Modérateur Global )
  • Portrait de René G.
  • En ligne
  • Modérateur
  • Des problèmes avec le site ? contactez-moi. Merci.
  • Messages: 782
  • Remerciements reçus 35
Merci Marie-France pour l'introduction de ce débat.
Tu as fait référence au Père Noël suplicié, cet événement du 23 décembre 1951 où catholiques et protestants brûlent en holocauste une représentation du Père Noël. L'épouvantail, placé au sommet de la cathédrale s'enflamma devant plus de 250 enfants réunis en spectateurs. Merci pour les références ci-dessous :

- Catherine Clément évoque l'événement et l'analyse de Levis Strauss ici (9 mn, sur France Inter)
> Voir éventuellement toute la série avec Cynthia Fleury, Frédéric Worm et Raphael Enthoven dans ce même lien (en bas de page).
- L'article de Levis-Strauss sur origine et anthropologie du Père Noël (15 pages sur pdf)
- L'article de Levis-Strauss lu par AntroStory. Youtube.
Un bref compte-rendu de notre débat :

Une partie du débat portait en partie sur l'ordre de réalité du Père Noël, il ne relève pas de la physique, mais de l'anthropologie et dépasse par là le religieux et les pratiques sociales du moment.
"Faire croire au Père Noël semble se justifier comme une éducation au merveilleux, mais aussi, sur un plan plus symbolique, comme un lien avec des ancètres (personnage âgé et généreux). C'est aussi un apprentissage à la ritualisation de liens d'échange, de dons qui transcendent les affres, les platitudes et l'économie (l'utilitarisme) du quotidien. Ce serait également un apprentissage à l'éducation des mythes, la vie elle-même étant une sorte de mythe.

> Question qui se pose : éduquer aux mythes et aux merveilleux, est-ce nier la réalité et maintenir les esprits dans l'immaturité de l'enfance ?
> Réponse possible : Le merveilleux manque-t-il précisément quand on ne sait le concevoir tout en le mariant au réel ? La nécessité n'impose-t-elle pas de savoir envisager un avenir tel que, pour soi et pour les générations à venir, il soit non seulement durable, mais aussi souhaitable (désirable) et, pourquoi pas, merveilleux ?

Autre question
- Comment répondre aux questions des enfants qui veulent autant croire au Père Noël que chercher à comprendre et à le démasquer ?
- Réponse possible : répondre à des questions en soulevant d'autres questions ou en faisant deviner les réponses par l'enfant lui-même : qu'en penses-tu toi-même ? Comment peut faire le Père Noël pour distribuer autant de cadeaux, pour entrer dans la cheminée ?
> Faire connaître à l'enfant les inombrables mythes de toutes les cultures afin de nourrir chez lui le sens du général, celui du particulier et éventuellement celui de l'universel.
> Adopter une attitude d'écoute et un esprit de recherche avec l'enfant pour l'aider lui-même à rechercher et à découvrir différentes réponses à ses questions.

Ps : Aux moins 25 personnes étaient présentes. Certaines blaguent ou ramènent tout à la logique de la physique, mais ne nuisent pas pour autant (tant qu'elles ne sont pas trop nombreuses) à l'esprit du philosoher de la majorité présente. Merci à tous.
Dernière édition: il y a 5 mois 3 semaines par René G..
Merci de vous enregistrer pour avoir accès à cette page, ou de contacter l'administration.
  • Page:
  • 1
Modérateurs: admin.cafesphilo.org

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus