Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur: Mot de passe:
  • Page:
  • 1

SUJET: Ce que l'on sait du vaccin début octobre. Raoult (octobre) + autres sources d'information.

Ce que l'on sait du vaccin début octobre. Raoult (octobre) + autres sources d'information. il y a 1 mois 3 semaines #1291

  • René G.
  • ( Modérateur Global )
  • Portrait de René G.
  • En ligne
  • Modérateur
  • Des problèmes avec le site ? contactez-moi. Merci.
  • Messages: 950
  • Remerciements reçus 48
Raoult, autant adulé que décrié, mais ces chiffres sont basés sur des faits/observations tenus à disposition de tout chercheur.
Le gouvernement et son comité scientifique ne peuvent pas en dire autant.

Sa dernière com à l'IHU ici du 28.09.2021

Ma prise de notes
Raoult fait référence à une enquête de France Soir sur le harcèlement dont il est l'objet (voir ici la source). Entre l'entretien qu'il donne ici (sur Spunik France) et sa com depuis l'IHU, voici une synthèse sur ce que l'on peut attendre de la vaccination.


L'épidémie est au vert, est-ce grâce à la vaccination ?
- une petite part revient à la vaccination, mais seulement pour les plus âgés avec comorbidités.

> Comment expliquer l'augmentation de la mortalité en Israël (alors qu'elle fût faible en 2020) ?
- Il y a eu plus de morts, mais c'est probablement l'effet de moisson (Israël s'est mieux protégée l'année 1 de la pandémie et, avec la vaccination, ils se sont crus protégés. L'espérance de vie là-bas étant atteinte, comme dans les pays occidentaux, ce virus s'attaque au même type de population, les vulnérables, les âgés avec comorbidités. (Mais il n'y aura pas de surmortalité exceptionnelle dans ce pays, comme dans les nôtres, une fois les corrections démographiques apportées).
Les autres facteurs sont :
- Les variants qui évoluent vers moins de virulence (tout en étant plus contagieux).
- Les fragiles sont décédés en majorité la 1ère année en France (environ un tiers de cette population)
- Le rôle de l'immunité naturel reste important (rappelons que 80% de la population ne déclare pas de symptôme)
- Le rôle de l'immunité acquise (ceux qui ont été infectés) est durable, et ils sont nettement mieux protégés que par une vaccination. Seule, une infime minorité peut attraper le virus une seconde fois.
- Rappelons que l'âge médian des décédés enregistrés à l'IHU sur plus de 15 000 patients est proche des 77 ans.

Autre déclaration de Raoult : les décisions sanitaires sont politiques, mais non médicales, aucun pays n'adopte les mêmes, tandis que toutes ces décisions ont des effets inattendus, si ce n'est contreproductives.

Reste à explorer plus avant :
> les effets secondaires des vaccins, en particulier sur les populations jeunes et qui ne présentaient pas de risque.
> De faire un comparatif entre des populations traitées tôt et d'autres traitées avec le vaccin.
> Question : pourquoi le gouvernement impose-t-il le passe sanitaire + vaccination à partir de 12 ans (alors qu'ils ne sont pas concernés par la maladie) ?
Dernière édition: il y a 1 mois 3 semaines par René G..
Merci de vous enregistrer pour avoir accès à cette page, ou de contacter l'administration.
  • Page:
  • 1

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus