Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur: Mot de passe:

» Voir la page de ce groupe

  • Page:
  • 1

SUJET: Le plaisir de l’être aimé est-il plus important que le nôtre lors d’une relation sexuelle ? Synthèse réalisée par Nissrine et Antoine DB – 6GF – Séance du 29 11 2016

Le plaisir de l’être aimé est-il plus important que le nôtre lors d’une relation sexuelle ? Synthèse réalisée par Nissrine et Antoine DB – 6GF – Séance du 29 11 2016 il y a 2 ans 4 mois #1

  • Golinvaux Elisabeth
  • ( Modérateur )
  • Portrait de Golinvaux Elisabeth
  • Hors ligne
  • Modérateur
  • Messages: 17
  • Remerciements reçus 3
Tout d’abord, avant de commencer la discussion, madame nous a proposé une définition du plaisir d’André Comte-Sponville. Cette définition est : « Le plaisir est l’un des affects fondamentaux, comme tel à peu près indéfinissable. Disons que c’est l’affect qui s’oppose à la douleur, celui qui nous plaît, qui nous réjouit ou nous fait du bien : c’est la satisfaction agréable d’un désir. »

Après, nous nous sommes tournés vers Epicure, un philosophe grec pour qui le plaisir est atteint quand il y a une absence de douleur

Le plaisir est- il plus important chez nous ou chez l’autre durant l’acte sexuel ?

Pour Kato, dire que NOTRE plaisir est plus important que celui de l’autre est égoïste voire narcissique. Cela dépend de notre jugement moral.

Mais, Ilyas ajoute que lors d’un acte sexuel, le plaisir est chez les deux sauf qu’il n’est pas partagé de la même manière car il y en a un qui en reçoit toujours plus que l’autre. Suite à ça Antoine insiste sur le fait que le plaisir est important.

Qu’est-ce que le plaisir ?

Dans la définition que madame nous a proposée, il y a le mot affect qui est compris de plusieurs manières suivants les personnes. : attachement, émotion, sentiment, ressenti,…

Et Antoine résume le tout en disant que c’est une chose qui nous touche positivement ou négativement et ajoute que le plaisir n’est pas forcément désiré; au contraire, il peut arriver lorsqu’on s’y attend le moins.

Ensuite Ilyas ajoute une phrase un peu complexe à comprendre au premier abord: « On peut désirer le plaisir et désirer donner du plaisir » c'est-à-dire on désire faire plaisir à l’autre sans se soucier de notre propre plaisir.

Pourtant Céline ne semble pas d’accord avec cette vision car pour elle, le fait de donner du plaisir à l’autre procure aussi du plaisir à la personne qui en donne.

Est-ce que le plaisir est identique chez les deux ? De même degré ou intensité et de même nature ?

Pour Luna, il existe des plaisirs de natures différentes: le plaisir physique (des sens) et psychologique (avoir atteint un but).

Ensuite Dounia continue en affirmant qu’il y a plusieurs degrés dans le plaisir. Mais, Sarah n’est pas du même avis car pour elle le plaisir donné et le plaisir reçu sont du même degré, c’est une continuité pour que les deux puissent être heureux.

Cependant, Ilyas n’est pas tout à fait d’accord car pour lui la personne qui donne du plaisir sera doublement heureuse car elle donne du plaisir et en reçoit en retour.

Si l’on donne du plaisir à la personne qu’on aime cela joue-t-il sur la nature et le degré ?

Léa nous propose un exemple pour qu’on puisse mieux comprendre sa pensée : « Lors d’un coup d’un soir on cherche juste à prendre du plaisir et non à en donner car la personne en face de nous n’est pas celle qu’on aime, donc on ne se préoccupe que de notre plaisir personnel. » Cela lui semble tout à fait logique.

Néanmoins, Ilyas remet en doute cette hypothèse car si c’était vraiment le cas il n’y aurait pas eu autant de tromperies.

Mais Chanel rétorque en affirmant que certains hommes ont une femme et une maitresse car les plaisirs que lui procurent ces deux personnes sont totalement différents.

Pour finir, Kato conclut que le plaisir varie en fonction de l’origine de la personne mais, aussi de ce que nous cherchons.
Ilyas donne alors l’exemple de Don Juan, un coureur de jupons qui ne prend pas le même plaisir avec toutes ses conquêtes. Un exemple qui a mis tout le monde d’accord – sauf Ilyas – sur le fait que Don Juan n’ai jamais aimé une femme.

Différence entre amour et attirance?

Chanel explique que l’attirance est quelque chose d’éphémère au contraire de l’amour qui est un sentiment qui nous permet d’accepter les choix et défauts de l’autre. Pour certains c’est une évidence d’être attiré par la personne qu’on aime mais, ce n’est pas toujours le cas.

Peut-on donner du plaisir à l’autre sans en recevoir?

Pour Kato le plaisir avec l’être aimé dépend de la relation que l’on a avec lui.

Plusieurs sont d’accord pour penser que lorsque nous sommes amoureux on fait passer les désirs de l’autre avant le nôtre. Mais si la personne nous aime en retour, elle pense aussi à nos désirs. Ce qui conduit à un désir mutuel et partagé.

En conclusion :

On a tous une vision différente du plaisir, ce qui influence notre vie.
Merci de vous enregistrer pour avoir accès à cette page, ou de contacter l'administration.
  • Page:
  • 1
Modérateurs: Golinvaux Elisabeth

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus