Cafephilos Forums Les cafés philo Les sujets du café philo d’Annemasse Comment penser la diversité des cultures, des civilisations ? (Question de médiation) Sujet proposé par Marie-José d’Astrée pour lundi 29.12.2014 + résumé des questions/problèmes

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #5158
    René
    Maître des clés
      Comment penser la diversité des cultures, des civilisations ?

      Selon les titres d’une de mes revues Sciences Humaines (Les grandes questions de notre temps) : La globalisation n’unifie pas le monde, elle le fragmente. En mettant les territoires, les droits et les salaires en concurrence, les firmes globales créent de nouvelles inégalités. Sur un autre plan, le Proche-Orient explose, la Russie s’arme, la Chine menace ses voisins ; et à l’intérieur de chaque pays, on croit pouvoir lire du « conflit de civilisation » entre les communautés.

      – Comment penser la diversité des cultures, des civilisations ?
      – Cette diversité est-elle cause de séparation, voire d’incompatibilité à vivre ensemble, à s’entendre, à négocier ?
      – Le racisme a-t-il pour cause une diversité mal pensée (outre les politiciens qui en attisent le feu) ?

      – Quelles sont les méthodes qu’utilisent les médiateurs, les organisations internationales pour établir des ponts dans les situations de conflits entre protagonistes de culture différente ?
      Marie-José , formatrice et coach, nous présentera des approches utilisées, notamment par certaines organisations internationales, pour prévenir, désamorcer, éventuellement résoudre des situations de conflits interculturels.

      – Quelle idée de l’être humain ces méthodes révèlent-elles ?

      Etapes proposées pour le débat
      – Quelles questions vous inspire ce cadre de gestion de conflits lié à la diversité culturelle ?
      – Quels problèmes philosophiques, psycho-sociologiques posent-ils ?
      – Débat

      Ressources :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Fons_Trompenaars
      http://en.wikipedia.org/wiki/Bennett_scale (Article en anglais)
      http://geert-hofstede.com/cultural-survey.html (Article en anglais)

      Autres ressources :
      – Le choc des civilisations. De Samuel P. Huntington résumé par
      http://cemoti.revues.org/1487
      http://www.irenees.net/bdf_fiche-documentation-506_fr.html
      http://agora.qc.ca/documents/civilisation–le_choc_des_civilisations_selon_samuel_p_huntington_par_marc_chevrier

      __________________________
      Le café philo d’Annemasse est ici
      #5162
      René
      Maître des clés

        Bonjour,

        En attendant une possible restitution du débat, des questions déjà peuvent se poser :
        Dans son introduction, Marie-José à montré un schéma de type “iceberg », il indiquait par ordre de difficultés croissantes ce qui est malaisé de remettre en question lors d’une médiation :
        1° Les comportements concrets (arriver en retard à ses rdv sans prévenir,..)
        2° Les attitudes (si on est direct ou indirect, responsable ou fuyant…)
        3° Les croyances (religieuses, mystiques, scientistes…)
        4° Les valeurs (ce que l’on est capable de faire ou de ne pas faire, d’accepter ou de ne pas accepter).
        Selon cette hiérarchie, les croyances et les valeurs se présentent comme les “points d’ancrage” les plus difficiles à questionner pour parvenir à la conclusion d’un accord. Comment expliquons-nous cette difficulté à remettre en question nos croyances et nos valeurs ?

        Des problèmes à différents niveaux


        Des problèmes personnels

        – Pouvons-nous questionner, et faire évoluer nos comportements et nos attitudes ?
        – Pouvons-nous questionner, et faire évoluer nos croyances, nos valeurs ?

        Des problèmes de méthode
        – Les intérêts « partagés », à eux seuls, peuvent-ils constituer une motivation suffisante pour les parties en conflit (personnes, communautés, entreprises, nations) à dépasser les raisons de leurs mésententes ? (Voir le sujet : L’argent peut-il tout acheter ? Cliquer ici)
        – Y-a-t-il une hiérarchie des intérêts à prendre en compte ?
        – Y-a-t-il une hiérarchie des valeurs à prendre en compte ?
        – Nos valeurs et nos intérêts sont-ils en contradiction ?
        – La tolérance permet-elle d’être intolérant ?
        – Comment l’inégalité des avantages à gagner/perdre entre les parties en médiation peut-elle infléchir le cours de la médiation ?
        – Peut-on préférer tout perdre plutôt que de voir l’autre “gagner” ?

        Des problèmes de relation, et de société
        – Une relation peut-elle se baser uniquement sur les aspects matériels des échanges ?
        – Une cohabitation de communautés permet-elle de construire et d’organiser une société ?
        – La tendance « naturelle » des communautés n’est-elle pas de vouloir s’étendre ?

        Un problème avec le concept d’universel :
        – Y-a-t-il de l’universel ? Si oui, à quel niveau :
        1) empathique (émotionnel) ?
        2) conceptuel (les idées) ?
        3) anthropologique (les pratiques des sociétés) ?
        4) législatif (les cadres de loi) ?

        Une question anthropologique
        – Comment les sociétés font-elles évoluer leurs valeurs le long de l’histoire ?

        Citation de Pascal :
        La justice sans la force est impuissante. La force sans la justice est tyrannique.
        La justice sans force est contredite parce qu’il y a toujours des méchants. La force sans la justice est accusée. Il faut donc mettre ensemble la justice et la force, et pour cela faire que ce qui est juste soit fort ou que ce qui est fort soit juste.

        Vu dans http://www.penseesdepascal.fr/Raisons/Raisons20-moderne.php

      2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
      • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.