Cafephilos Forums Les cafés philo Les sujets du café philo d’Annemasse Méditations pascaliennes par Bourdieu. Sujet pour ce lundi 08.01.2024. A la Taverne, Annemasse.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #7121
    René
    Maître des clés

      Rencontres philo pour le monde d’aujourd’hui, tous les lundis à 19h00
      à la Taverne, place de l’Hôtel de Ville. 74100 ANNEMASSE

      Ce lundi 08/01/2024, une citation de Pascal pour démarrer notre rencontre 

      Citation : “Je ne puis juger de mon ouvrage en le faisant, il faut que je fasse comme les peintres et je m’en éloigne, mais non pas trop, de combien donc ? Devinez.”
      Cité par  Bourdieu en introduction de son ouvrage, invité de France Culture. 

      Autre citation dans l’émission de France Culture à 1h03 : 
      “Combien y a-t-il de choses démontrées ? Les preuves ne convainquent que l’esprit. La coutume fait nos preuves les plus fortes et les plus crues; elle incline l’automate, qui entraîne l’esprit sans qu’il y pense.
      […] La raison agit avec lenteur, et avec tant de vues, surtout de principes, lesquels il faut qu’ils soient toujours présents. Le sentiment n’agit pas ainsi: il agit en un instant, et toujours est prêt à agir. Il faut donc mettre notre foi dans le sentiment; autrement elle sera toujours vacillante.”

      Autre passage dans l’émission de France Culture à la mn 37 :
      “Les agents sociaux ne sont pas fous, ils sont raisonnables, ils ne font pas de folie. Ils ont les espérances de leur chance. Hume (cité de mémoire) : “Lorsque la possibilité de l’accomplir disparaît, le désir lui-même s’évanouit.”

      Proposition pour notre débat :
      Nous partons, en fait, des impressions que nous suggère la citation :
      Comment la comprenons-nous ?  Que nous suggère-t-elle ? Quelles questions nous invite-t-elle à poser ?

      Les connaissances de l’émission et des auteurs ne sont pas requises.

      Des ressources (au cas où)
      Pascal en 7mn par le Philosef. C’est très marrant. Cliquer ici. 
      Blaise Pascal. Le film de sa vie. (1971) Roberto Rossellini. Durée. 2h04 
      >>> Vers 1h15 (du film, cliquer ici), Pascal rencontre Descartes et conteste sa méthode. Un passage fort intéressant. 
      Pierre Bourdieu et Roger Chartier. Méditations pascaliennes. Sur France Culture. 
      Pascal et la proposition chrétienne | Pierre Manent. Conférence. Cercle Aristote. 
      Pascal. Avec Henri Guillemin, historien (06.1972). Durée 58
      Le site de référence sur les pensées de Pascal.
      Les citations sur Babelio.

      Autres citations de Pascal :
      “Les hommes n’ayant pu guérir la mort, la misère, l’ignorance, ils se sont avisés – pour se rendre heureux – de n’y point penser.”

      “Deux excès. Exclure la raison, n’admettre que la raison.”

      “Les principes se sentent, les propositions se concluent, et le tout avec certitude, quoique par différentes voies – et il est aussi inutile et aussi ridicule que la raison demande au cœur des preuves de ses premiers principes.
      Pour vouloir y consentir qu’il serait ridicule que le cœur demandât à la raison, un sentiment de toutes les propositions qu’elle démontre pour vouloir les recevoir.”

      “Rien n’est si insupportable à l’homme que d’être en plein repos, sans passions, sans affaires, sans divertissement, sans application. Il sent alors son néant, son abandon, son insuffisance, son impuissance, son vide.
      Incontinent il sortira du fond de son âme, l’ennui, la noirceur, la tristesse, le chagrin, le dépit, le désespoir.”

      “Nous connaissons la vérité non seulement par la raison mais encore par le cœur, c’est de cette dernière sorte que nous connaissons les premiers principes et c’est en vain que le raisonnement, qui n’y a point de part, essaie de les combattre.” (…)

      Car la connaissance des premiers principes, comme qu’il y a espace, temps, mouvement, nombres, est aussi ferme qu’aucune de celles que nos raisonnements nous donnent et c’est sur ces connaissances du cœur et de l’instinct qu’il faut que la raison s’appuie et qu’elle y fonde tout son discours (…) 

      “Et c’est pourquoi ceux à qui Dieu a donné la religion par sentiment du cœur sont bien heureux et bien légitimement persuadés, mais ceux qui ne l’ont pas, nous ne pouvons la donner que par raisonnement en attendant que Dieu la leur donne par sentiment de cœur, sans quoi la foi n’est qu’humaine et inutile pour le salut.”

      ———————————–
      Le compte rendu du sujet dernier : Le tyran s’appuie t-il sur la tristesse de ses victimes pour asseoir son pouvoir ? Cliquer ici.

      ————————————-
      Règles de base du groupe
      – La parole est donnée dans l’ordre des demandes, avec une priorité à ceux qui s’expriment le moins.
      – Chacun peut prendre la parole, nul n’y est tenu.

      Pour limiter les effets de dispersion dans le débat
      – On s’efforce de relier son intervention à la question de départ, de mettre en lien ce que l’on dit avec ce qui a été dit.
      – Pour favoriser une circulation de la parole, de sorte à co-construire le débat avec les autres participants, on reste concis.
      – On s’attache davantage à expliquer la raison de sa pensée, plutôt qu’à défendre une opinion.
      – On s’efforce de faire progresser le débat.
      – Concrètement, on évite de multiplier les exemples, de citer de longues expériences, de se lancer dans de longues explications, mais on va au fait de son argumentation.

      > Le moment de la conclusion peut donner l’occasion d’un exercice particulier :

      – On peut dire ce que l’on pense des modalités du débat.
      – On peut faire une petite synthèse d’un parcours de la réflexion.
      – On peut dire ce qui nous a le plus interpelé, ce que l’on retient.
      – On peut se référer à un auteur et penser la thématique selon ce qu’aurait été son point de vue.
      —————-

      Avec ou sans préparation, chacun est le bienvenu, les cafés philo sont par définition, contre toute forme de discrimination et de sélection par la classe sociale, le niveau scolaire, etc.

      ————————-

      René Guichardan, café philo d’Annemasse.
      > Lien vers les sujets du café philo d’Annemasse, ici.
      – Le café philo à la Maison Rousseau Littérature à Genève, le premier vendredi du mois, c’est ici.
      Le café philo des ados de Evelaure. Annemasse.
      > Lien vers le forum des problématiques de notre temps (écologie, guerre, zoonose, démographie et philosophie.
      Ici, nous postons des cours, interviews, conférences dont nous avons apprécié la consistance philosophique
      – Lien pour recevoir notre newsletter Cliquer ici, puis sur Rejoindre le groupe.
      > Vous pouvez nous rejoindre sur notre groupe Signal (cliquer ici)

      #7140
      René
      Maître des clés

        Compte rendu audio. Introduction du sujet + problématique, durée 3.27

        Rappel de la citation : “Je ne puis juger de mon ouvrage en le faisant, il faut que je fasse comme les peintres et je m’en éloigne, mais non pas trop, de combien donc ? Devinez.”

        La question de l’ouvrage se rapporte à toute création, réalisation (livre, mais aussi, artisanat, dessin, une mission ou un objectif que l’on se donne)
        S’éloigner signifie “prendre du recul”, ce qui signifie “changer de perspective”, ce qui renvoie à des ordres de jugements, voire à des ordres de grandeur (à des focales orientées vers l’infini petit ou l’infini grand.).
        Ces jugements, eux, font références à des paradigmes de pensées, à des disciplines, à des sciences, à des philosophes, des artistes, des religions et/ou à la rumeur du monde.
        L’appréciation fait également référence à des “affects”, autrement dit, à des impressions, des sensations, à des sentiments de plaisir et/ou déplaisir.
        Or, en souterrain, à un niveau “infra” ou méta, nos ordres d’appréciation, qu’ils soient liés à des disciplines (science, religion, sociologie, etc) ou à nos affects (l’appréciation immédiate) rencontrent ou heurtent une appréciation de fond.
        Jusqu’ici, tout le monde s’est accordé.

        Avant de passer à des exemples, je vous propose de schématiser ce à quoi nous sommes parvenus (vos questions, vos corrections et vos points de vue sont les bienvenus)

        Suite : exemple à partir d’un ouvrage réalisé pour soi, les questions que cela pose.

         

         

        Suite et fin : à l’aune de quelles limites, jugements, ressentis ou concepts je “juge” (m’apprécie”) de ma personne et d’autrui ? Autrement dit pour faire retour sur la question : jusqu’où je prends du recul par rapport à mon ouvrage ou à celui d’autrui ?

        Ce compte rendu audio était donc une première… C’est assez fastidieux, car je n’ai pas l’habitude de tous les outils informatiques ni de ce mode d’intervention, j’ai conscience de plein d’erreurs, mais vos retours sont les bienvenus. Merci d’avance.

        ————————-
        René Guichardan, café philo d’Annemasse.
        > Lien vers les sujets du café philo d’Annemasse, ici.
        – Le café philo à la Maison Rousseau Littérature à Genève, le premier vendredi du mois, c’est ici.
        Le café philo des ados de Evelaure. Annemasse.
        > Lien vers le forum des problématiques de notre temps (écologie, guerre, zoonose, démographie et philosophie.
        Ici, nous postons des cours, interviews, conférences dont nous avons apprécié la consistance philosophique
        – Lien pour recevoir notre newsletter Cliquer ici, puis sur Rejoindre le groupe.
        > Vous pouvez nous rejoindre sur notre groupe Signal (cliquer ici)

        #7144
        Rossi
        Participant

          Bonjour René,

          Merci pour ce compte rendu, je le trouve très intéressant.

          Il y a matière à réflechir.

          Bonne continuation.

          Paul.

          #7147
          René
          Maître des clés

            Merci pour ce compte rendu, je le trouve très intéressant. Il y a matière à réfléchir. Paul.

            `
            Merci Paul pour ton message.
            Voudrais-tu donner un exemple (si possible) où il questionne quelque chose (fait réfléchir) soit, dans ce que je dis/écris ou par rapport aux pensées que tu défends de ton côté ?
            Bien entendu, dans la mesure où ma question est stimulante pour toi.
            Très belle journée à toi.

          4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
          • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.