Cafephilos Forums Les cafés philo Pensées critiques à propos des discours sur le conflit Ukraino-Russe Semaine 8. La géopolitique Russe de 1991 à nos jours. Gorbatchev et l’Ukraine. L’analyse de Gabriel Galice. Les révolutions de couleurs. Huber Védrine + Karine BÉCHET-GOLOVKO

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages
  • #6258
    René
    Maître des clés

      Quelques repères
      Suite à son effondrement en 1991, la Russie s’occidentalise progressivement et avec quelques heurts.
      Deux courants s’opposent en son sein, l’un est slavophile, l’autre occidentaliste.
      La Russie fonde le CEI : Communauté des Etats Indépendants. Certaines nations satellites se reconnaissent dans cette communauté, d’autres la refusent (Lituanie, Lettonie, L’Estonie.)

      Les USA tendent la main à la Russie (Boris Eltsine ) et inversement, la Russie aux USA : Adhésion au FMI, banque mondiale et depuis 1993, réduction de l’arsenal nucléaire.
      Remise en cause des grandes alliances avec la Chine, l’Inde..(la sphère d’influence de l’URSS de l’époque) + en 1997, acte fondateur avec une relation bilatérale directe avec l’Otan pour partager une vision mondiale de sa géopolitique.

      La Russie croit en son intégration au sein des différentes institutions mondiales (OSCE, l’ONU, FMI)…et assume devoir se résigner en laissant les pays satellites se constituer souverainement.

      L’Otan va gérer la zone à l’ouest, la zone tampon Otan-Russie trouvera des accords, tandis que la CEI permettra à la Russie de retisser des liens avec ses anciennes républiques.

      Mais à partir de 1999 (guerre du Kosovo déclarée par l’Otan), une autre vision va s’instaurer, car la Russie ne peut accepter de voir des populations slaves bombardées, sous un faux prétexte selon elle, et sans mandat de l’ONU.

      L’équilibre Russie / Otan est rompu, la menace pour les intérêts Russes est directe.
      La Russie estime qu’elle doit marcher sur ses deux jambes, et ne plus regarder seulement à l’Ouest, mais aussi à l’Est.

      La Russie pose 3 problématiques (économique et identitaire)
      1° politique et identitaire : les minorités en périphérie doivent-elles appartenir à l’ensemble Russe ? (4 zones à distinguer : Asie, mer du Nord, Europe et Orient)
      2° juridique et humanitaire : l’occident, au motif de protéger les minorités de la Serbie, déclare la guerre du Kosovo. Poutine fera usage du même raisonnement pour lutter contre les terroristes musulmans Tchétchènes. Du statut des zones tampons entre la Russie et le reste du monde.
      3° L’avancée de l’Otan est un problème sécuritaire qui, selon Poutine franchit les lignes rouges de sa sécurité. Défense militaire.

      Deuxième partie.
      Comment la Russie construit son retour sur la scène internationale ?

      > liée à l’élection de Poutine le 26 mars 2000
      > Il est élu avec 52% des votes contre le parti communiste qui totalise 29%. Le parti libéral représente 5% du corps électoral. (De fait, Poutine est un libéral-conservateur, il se situe entre un libéral extrêmiste et le communisme.)

      Poutine prétexte la guerre contre le terrorisme musulman de la Tchétchénie qui a causé près de 300 morts dans des attentats + prise d’otages dans des écoles. Les USA encouragent cette lutte contre le terrorisme international et/ou ne peuvent lui refuser ce droit de restaurer son autorité.

      Par la suite, la Russie ne se contentera pas d’opposer son véto contre les guerres de l’Irak, du Kosovo, contre le bouclier anti-missiles qui devait être mis en place en Europe contre ceux que les USA avaient qualifié d’Etats voyous (Iran, Corée du Nord). Car, Poutine voit dans l’installation de ces bases une menace pour son intégrité, elle fait le lien avec la guerre en Libye et en Syrie déclarées sans accord de l’ONU, et comprend qu’il est préférable de ne plus s’en tenir aux accords internationaux, mais de défendre ses intérêts. Ce virage opéré par Poutine prend une tournure plus engagée lorsqu’il prend la défense de Bachar al-Assad en Syrie, tout en l’aidant à lutter contre son terrorisme musulman là-bas (qui fait le lien avec le terrorisme en Tchétchénie).

      Comment la Russie rétablit la défense de ses intérêts dans les pays qui lui sont frontaliers.
      Révolution des Roses en Georgie, Révolution Orange en Ukraine, Révolution des Tulipes en Turkménistan… La question reste ouverte de la popularité de ses révolutions (et de qui les financent), mais la Russie voit en elles des mouvements radicaux libéraux qui vont lui être hostiles. Elle cherche donc à les empêcher en ce qu’ils viennent rompre la neutralité de ces pays.

      Dans ses pays satellites, la Russie va défendre les séparatismes qui sont en sa faveur. Elle reprend l’argument des occidentaux tenus pour la Yougoslavie : la Serbie opprime une partie des populations, il faut les sauver et ainsi, elle s’autorise à violer l’intégrité des territoires Serbes.
      > Repris à son compte, l’argument de la Russie est : au nom de la défense des minorités russophones, je dois prendre la défense des séparatismes de la Transnistrie, de l’Ossétie, de la Crimée, de l’Ukraine, car dans ses territoires, les populations Russes et russophones subissent des persécutions des partis extrémistes libéraux.

      3ème point pour la vision globale d’un glacis défensif pour son territoire, la géopolitique du gaz qu’elle peut revendre à l’ensemble du monde.

      Retrouver le cours, ici. Durée 45mn
      Pour rappel, notre position est “neutre-active”, c’est-à-dire, ni pro Russe ni pro Ukraine et pour la paix. En effet, les guerres, à l’époque moderne, sont largement dépassées pour être considérées comme des réponses sérieuses de la part de ceux qui nous gouvernent. Ces guerres empêchent de nous mobiliser et de nous prémunir contre les vraies menaces d’aujourd’hui : la gestion de l’environnement selon un mode de vie le plus bénéfique qui soit pour toute l’humanité, mais aussi, le plus durable. Pour cela, il nous faut nous appuyer sur toutes les ressources humaines, culturelles et environnementales dont nous pouvons disposer, sans les épuiser ou leur nuire.
      Par rapport à la neutralité, voir ici, l’éthique de la médiation, ce que la Suisse et/ou l’Europe aurait pu faire.

      ————————-
      René Guichardan, café philo d’Annemasse.
      > Lien vers les sujets du café philo d’Annemasse, ici.
      – Le café philo à la Maison Rousseau Littérature à Genève, le premier vendredi du mois, c’est ici.
      Le café philo des ados de Evelaure. Annemasse.
      > Lien vers le forum des problématiques de notre temps (écologie, guerre, zoonose, démographie et philosophie.
      Ici, nous postons des cours, interviews, conférences dont nous avons apprécié la consistance philosophique
      – Lien pour recevoir notre newsletter Cliquer ici, puis sur Rejoindre le groupe.
      > Vous pouvez nous rejoindre sur notre groupe Signal (cliquer ici)

      #6260
      René
      Maître des clés
        Ukraine, les masques de la révolution – Documentaire complet de Paul Moreira (Canal +. 2015)

        Voir ici, durée 52.

        Un an après la révolution du Maïdan (2014), cette enquête met en lumière le pouvoir des bataillons nationalistes en Ukraine dans les mois qui ont suivi le changement de régime.

        Commentaire.
        Est-ce le pourcentage des milices d’extrême droite qui importe ou est-ce leur pouvoir d’influence, celui de ceux qui les financent et leur manière d’influencer le gouvernement qui compte ? Les dessous de la révolution d’Ukraine sont connus de tous ceux qui nous dirigent. Il s’agit bien d’une guerre d’influence entre le monde slave et celui occidental. Mais qui en est à l’origine ? Doit-on ignorer les différents partis pris d’un conflit si l’on souhaite encourager à la négociation, qui devra intervenir tôt ou tard ?
        ——————————————-
        Un autre documentaire.

        Documentaire de Canal + : USA à la conquête des USA. 2005

        Durée 52mn, cliquer ici

        Commentaire :
        Naïvement, il va de soi de soutenir la liberté de penser. Personne ne peut être contre. Mais il y a une distance entre la laisser faire, l’accompagner et la provoquer pour déstabiliser un pays en transition gouvernementale, économique et culturelle.

        On découvre dans ce documentaire de la belle époque de Canal +, comment et qui financent les révolutions de couleurs (Maïdan, Orange, des roses en Georgie, etc.). Qui forment et qui financent les activistes, les étudiants ? Vraiment instructif. Et ce n’est, imagine-t-on, que la face “non militaire” de l’influence qu’exercent les USA sur ces révolutions fomentées de l’extérieur.

        #6261
        René
        Maître des clés
          Gorbatchev libère l’Ukraine malgré elle.

          Une interview de 9mn de Bernard Genêt, ici.

          L’émission complète est ici.
          Intéressant pour comprendre comment l’Urss s’est démantelée, en laissant tout en plan… d’où une construction plutôt anarchique des pays satellites de l’ex Urss.
          Il faut du temps pour construire une “démocratie”. Mais leur laisse-t-on le temps et leur donne-t-on les moyens de le faire ?
          D’ailleurs, jusqu’à quel point les USA et l’Europe ont-elles intérêt à aider les pays de l’ex URSS à se démocratiser ?
          Les gouvernements sont-ils vraiment soucieux de l’intérêt de leurs concitoyens ?

          #6262
          René
          Maître des clés

            Gabriel Galice, une interview en profondeur sur le concept de guerre aujourd’hui, et celle du conflit Russo-Ukrainien.

            Ecouter ici, interview par le média Anti-Thèse

            L’interview est chapitrée, consulter la partie qui vous intéresse.
            J’ai apprécié l’idée de renommer la mondialisation qui donne l’idée d’un tout en : “Les peuples nations dans le système international hiérarchisé”. Une définition qui ne masque pas les rapports de rivalité, d’alliance et de domination qui se jouent, et que les gouvernements masquent par des idéologies primaires du bien contre le mal, de la liberté contre l’oppression, de l’ordre contre le désordre…etc.
            La notion de guerre hybride est identifiée en tant que : guerre hors limite. En effet, elle se joue sur tous les plans (économique, monétaire, industriel, agriculture, culturel, administration internationale, informationnelle, etc. ) tout le temps.

            Le sommaire :
            00:00 Gabriel Galice, président du GIPRI (Institut International de Recherches sur la Paix à Genève)
            03:53 La guerre “hors limite”
            08:15 La guerre de l’information
            10:49 L’otamisation des esprits
            15:18 La guerre civile dans le Donbass
            17:26 L’élargissement de l’OTAN en question
            22:50 Les guerres en Libye et en Syrie
            26:39 Zelensky, un homme de paix?
            28:21 Poutine, un dictateur fou?
            29:43 Les causes de la guerre en Ukraine
            31:31 L’annexion de la Crimée
            34:22 Brzezinski et la primauté américaine dans le monde
            41:48 L’affaire Skripal
            43:21 Sanctions et embargos: actes de guerre illégaux
            51:02 L’énergie, cause de la guerre en Ukraine?
            55:07 Les enjeux stratégiques de la Russie
            1:02:06 La fin de la mondialisation ?
            1:12:47 La Suisse, quelle neutralité?
            1:20:49 Fractionnement du monde
            1:24:54 “Si tu veux la paix, cultive la justice”

            #6263
            René
            Maître des clés

              Hubert Védrine, l’un des rares Français, avec Dominique de Villepin, à inciter à comprendre les enjeux au niveau mondial, et à ne pas encourager à la guerre.
              ———————————————-

              Une édition spéciale du point de vue la chaine Arabo-occidentale : Al Jezeera sur le conflit Russo-ukrainien.

              Une analyse croisée entre François-Bernard Huyghe, directeur de recherche à l’Iris (Institut de Relations Internationales et Stratégiques)
              > et Karine BÉCHET-GOLOVKO, Dr. en Droit public, Française invitée à l’université d’Etat de Moscou, résidante en Russie depuis plus de 20 ans,
              Voir ici, durée 33mn
              L’échange date du 25.04.2022 et a lieu alors que Antonio Guterres, directeur de l’ONU, se rend en Turkie pour tenter de désamorcer le conflit.

              Ci-dessous, l’engagement de Karine BÉCHET-GOLOVKO à promouvoir la paix
              Appel d’Ici Moscou pour signer la paix

              #6265
              René
              Maître des clés
                Ci-dessous, le point de vue Tchèque de Petr Prouza, kar, spécialiste d’histoire militaire.
                Merci à l’un des participants à notre café philo pour la transmission de cet article. A télécharger ici.


                Le point de vue Tchèque est, comme celui de l’Europe, essentiellement pro Ukrainien. Mais il vaut la peine d’être lu pour comprendre le rapport de force sur un plan militaire et ce, depuis 2014. Télécharger l’article ici.
                Le lien Tchèque vers l’article est ici.

                ————————-
                René Guichardan, café philo d’Annemasse.
                > Lien vers les sujets du café philo d’Annemasse, ici.
                – Le café philo à la Maison Rousseau Littérature à Genève, le premier vendredi du mois, c’est ici.
                Le café philo des ados de Evelaure. Annemasse.
                > Lien vers le forum des problématiques de notre temps (écologie, guerre, zoonose, démographie et philosophie.
                Ici, nous postons des cours, interviews, conférences dont nous avons apprécié la consistance philosophique
                – Lien pour recevoir notre newsletter Cliquer ici, puis sur Rejoindre le groupe.
                > Vous pouvez nous rejoindre sur notre groupe Signal (cliquer ici)

              6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
              • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.